• Programme : Construction d'une maison individuelle
  • Lieu : Sèvres, 92.
  • Calendrier : Livraison février 2007.
  • Client : Privé.
  • Maîtrise d'œuvre : Hamonic + Masson (Gaëlle Hamonic, Jean-Christophe Masson, Katharina Thielmann, Marie-Agnès de Bailliencourt)..
  • Photographe : Hervé Abbadie.
  • BET Structure : Prim’Inter
    Entreprises : Farc (Gros-œuvre, Menuiseries interieures, Etanchéïté, Electricité, Plomberie, Isolation, Doublage), Cera (Menuiseries exterieures), CMMézache (Façades, Serrurerie)
  • Coût : NC.
  • Surface : 250 m2.

Maison DDM, Sèvres

Située sur un des derniers terrains disponibles des Haut de Sèvres, cette maison individuelle bénéficie d’un site exceptionnel. Rencontrés lors des « Journées de la maison contemporaines » organisées par le magazine « à Vivre », c’est en 2004, à la suite de la visite de leur « maison en métal », dans le Parc de La Villette à Paris pour l’événement « Vivre c’est habiter », que ce couple de particuliers décident de contacter les architectes. Travaillant dans le monde de la télévision et du cinéma, ils souhaitent habiter un endroit différent et propice à la réception et à la contemplation de ce terrain rare.

Ce quartier de Sèvres est fortement résidentiel avec très peu d’architectures contemporaines.

La maison se développe sur 3 niveaux distincts. Au rez-de-chaussée, le parking , l’entrée principale et « la maison des enfants ». À l’étage, la grande salle de bain commune et la chambre des parents. Au rez-de-jardin, le séjour, la cuisine, un bureau et un lieu de projection, s’ouvrent entièrement sur une immense terrasse en porte-à-faux dans les arbres du jardin. Orientée plein sud, la maison bénéficie d’un ensoleillement maximal en hiver et les arbres font office de filtres en été. Côté nord, sur la rue, tous les codes et références à la maison ont été volontairement effacés. Laissant à peine deviné à travers les filets de camouflage disposés derrière la maille inox, l’espace intérieur baigné de lumière naturelle. Entièrement carrossée de plaque d’aluminium de 3mm d’épaisseur côté rue, elle se transforme progressivement côté-jardin pour être revêtue d’une fine maille d’inox tressé qui recouvre la structure béton peinte dans un vert – jaune proche de la tonalité des végétaux environnants. Cette superposition des matières et les reflets de la lumière et du paysage sur l’inox et l’aluminium tendent à dématérialiser la maison et à la fondre dans son environnement.