• Programme : Construction d'une école élémentaire de 6 classes + 2 logements
  • Lieu : Paris IX, 75.
  • 45, rue de la Tour d'Auvergne,
    5 bis cité Charles Godon.
  • Calendrier : Livraison mars 2009.
  • Client : Ville de Paris.
  • Maîtrise d'œuvre : Hamonic+Masson & Associés : architecte mandataire.
  • BET TCE : SIBAT.
  • BET HQE : SIBAT.
  • Photographe : Hervé Abbadie.
  • Paysagistes : Gilot Mandel
    Entreprise générale : Francilia
  • Coût : 4,10 M€ HT.
  • Surface : 1 566 m2.

École élémentaire, Paris IX

Des mitoyens vertigineux avec des aplats de briques, enduits et moellons, percés de jours de souffrance qui témoignent d’un passé sédimenté et une parcelle de 18 m sur rue qui suit une déclivité de 7 m jusqu’en fond de cour … La problématique de l’échelle était sérieuse. Impossible de surenchérir dans la verticalité : nous avons dès lors choisi de composer un paysage de strates, horizontal, et de déjouer la règle du gradinage du sol. La cour a pu être maintenue en un plan unique et horizontal. Le serpentin métallique juché sur pilotis qui lèche les héberges à R+1 au gré des possibles occupations y crée des espaces différenciés. Ce serpentin qui accueille les lieux des espaces collectifs (restaurant et bibliothèque) permet de créer dans l’école des parcours et des séquences et d’échapper à l’ennui d’une organisation simple en étage. Dans la cour, il restitue une échelle que les enfants peuvent s’approprier. Il parvient à désamorcer l’étroitesse de la parcelle. En la trouant et la couvrant partiellement de ses sous-faces réfléchissantes, il vient qualifier la cour. Sur rue, le bâtiment s’élève à R+4 dans une logique de strates de pierre, verre, sérigraphies vertes, bareaudages et emalits aux diverses tendances de vert. L’ordonnancement des fonctions, le patio central et la répartition des classes entre la cour et la rue emmènent les usagers vers la lumière. Ils dégagent un horizon gagné de haute lutte.