• Programme : Logements sociaux + logements en accession + EHPAD + commerces + Centre Cultuel + Chapelle
  • Lieu : Paris XVII, ZAC Clichy-Batignolles, 75.
  • ZAC Clichy-Batignolles.
  • Calendrier : Concours 2010.
  • Client : SEMAVIP.
  • Maîtrise d'œuvre : architecte associé : Hamonic + Masson (Gaëlle Hamonic, Jean Christophe Masson, Marie-Agnes de Bailliencourt, César Silva) + architecte mandataire : Beckmann-NThepe (Françoise NThepe, Aldric Beckmann, Edouard Molard, Vinciane Albrecht)..
  • Coût : 27 M € HT.
  • Surface : 18 000 m².

Paris XVII, ZAC Clichy-Batignolles

A DEUX C’EST MIEUX !

Il s’agit de générer un îlot, proposer un morceau de ville, initier de l’urbanité dans sa complexité quand la cité additionne, mélange, imbrique programmes et usages. La ville ne peut se satisfaire de l’atomisation des tâches, de la segmentation des activités qui conduisent isoler chacun des programmes en objets architecturaux.

La ville multiple, plurielle est concrétion, accumulation de rythmes et temporalités, de pratiques et de séquences de vie.

L’imbrication des programmes de l’Ehpad, des commerces, des logements et d’un lieu de culte, permet de retrouver la complexité et les temporalités de la ville construite avec le temps, de la ville faite de sédimentation.

Notre proposition s’inscrit dans cette vision actuelle, contemporaine de la ville où la diversité, la complexité, les rythmes d’activités et d’usages sont donnés comme conditions nécessaires la réalisation d’un environnement vivant et qualitatif, la cohérence du tout et la diversité de l’ensemble étant seuls aptes au développement d’un cadre de vie permettant des modes de vivre multiples, pluriels, mixtes.

La démarche est programmatique, le projet est tranche d’urbanité ; le bâtiment abrite, contient, additionne, met en scène la diversité avec pour dénominateur commun la définition d’un cadre de vie de qualité.

Échappant tout déterminisme formel, le projet devient composition la fois abstraite et paysagère. Ainsi notre proposition est-elle d’imbriquer, de mettre en situation des événements improbables, et de proposer, sans mimétisme ni posture formelle, une sédimentation caractéristique de la problématique actuelle de la mixité.