• Programme : Construction de 96 logements en accession + 92 logements sociaux + commerces + parking
  • Lieu : ZAC Masséna, Paris XIII, 75.
  • Calendrier : Livraison février 2015..
  • Client : Bouygues Immobilier.
  • Maîtrise d'œuvre : Architecte mandataire : Hamonic + Masson & Associés, architecte associé : Comte Vollenweider.
  • BET TCE : SIBAT.
  • BET HQE : SIBAT.
  • Lauréats concours 2011
    Acousticien : Jean-Paul Lamoureux
    Graphiste : Luxigon
    Urbaniste : Yves Lion
    Aménageur : Sémapa
    Bailleur social : RIVP
    Crédits photos : Takuji Shimmura & Milène Servelle
  • Surface : Lot M6A2 : 6000 m² SHON de logements + 400 m² SHON de commerces / Lot M6A3 : 7000 m² SHON de logements + 350 m² SHON de commerces.

Bâtiment Home, ZAC Masséna, Paris XIII

“Home” est le premier bâtiment de logements en hauteur construit à Paris depuis les années 70.
Il y a donc une grande responsabilité à être le fer de lance d’une nouvelle approche de l’habitat vertical en milieu urbain. Le débat sur la hauteur à Paris est engagé entre une vision passéiste et la volonté d’avancer, d’entreprendre de réinterroger notre histoire comme le terreau de nouveaux horizons.

Il n’est donc pas question de faire fi du passé, des erreurs commises, mais de regarder le patrimoine originel dans un questionnement à l’image de notre époque et porteur de valeurs de partage et d’optimisme. Se servir d’hier pour avancer aujourd’hui et embrasser l’avenir avec ambition. La ville de Paris demeure un terrain d’invention et porte en elle les valeurs de la modernité.

Il est avant tout un bâtiment d’habitation.

La ville est constituée de 80 % de logements… c’est un peu comme l’eau pour le corps humain. Il faut donc mettre de l’exceptionnel dans ces 80 %. La vie et la richesse d’une ville ce sont ses habitants. Aujourd’hui, de nombreuses personnes aspirent à vivre dans un habitat individuel, de type pavillonnaire. Les raisons de ce désir sont multiples mais deux paramètres reviennent toujours : le premier est celui de l’identité de son logement, son « chez-soi » et le deuxième, c’est pouvoir déjeuner dehors, avoir un rapport direct avec l’extérieur et posséder son propre sol. Ces envies doivent être intégrées à l’échelle des appartements dans un immeuble collectif. C’est en offrant ici des logements et des espaces extérieurs multiples et variés dans leurs typologies que nous répondons à cette quête d’identité, d’appropriation et de différenciation dans le collectif.

Ici, nous réinventons Paris.

Ce bâtiment, c’est de l’aventure, de l’imprévisible, de la surprise et des émotions dans une volonté de révéler le potentiel d’un site exceptionnel. En se fondant sur les spécificités de ce contexte, notre projet se veut un trait d’union entre deux territoires allant l’un vers l’autre, l’un avec l’autre, le centre de Paris et le Grand Paris. Il est aussi un bâtiment qui se transforme, et qui nous parle du passage d’une ville horizontale et plafonnée, à une ville verticale au skyline riche et dynamique. Sa forme urbaine unique et son écriture architecturale, racontent ce changement d’état.

Enfin, ce bâtiment est aussi une tour d’observation.

Cette hauteur intermédiaire de 50 mètres a une vertu pédagogique. Vivre ici, c’est comprendre et apprendre la ville qui nous entoure. Apprécier l’ampleur et la richesse du tissu urbain que constitue cette ville magnifique, et être à la frontière entre Paris et le Grand Paris. Surplombant Ivry, la Manufacture des Oeillets, le zoo de Vincennes, le paysage ferroviaire, les monuments historiques de Paris, les différentes époques et typologies d’habitations qui forment un territoire élargi, les habitants seront conscients, nous l’espérons, non seulement du patrimoine de la ville qui se déroule sous leurs yeux, mais surtout des possibilités extraordinaires qui nous attendent dans le futur.


La Tour Home veut réconcilier Paris avec la hauteur par Le Moniteur