• Programme : Construction de 150 logements en accession + commerces + services
  • Lieu : Lot 65-2, Casa-Anfa à Casablanca.
  • Calendrier : En cours.
  • Client : WALILI Investissement.
  • Maîtrise d'œuvre : Hamonic+Masson & Associés: architecte mandataire (JC Masson, G. Hamonic, R. Raimondi, M. Portier).
  • Coût : NA.
  • Surface : 15 850 m2 de logements + 1 500 m2 de services.

Casa-Anfa

Par sa position stratégique le projet pour l’Ilot 65-2 est une occasion exceptionnelle de contribuer à l’évolution de la ville de Casablanca en redessinant son nouveau quartier financier. Casa-Anfa est une véritable possibilité de réfléchir et de répondre aux nouveaux besoins de la ville non seulement en proposant de nouvelles manières d’habiter mais aussi en considérant la question de l’urbanité et des échanges avec le nouveau quartier comme centrale. De par sa stratégie urbaine et les moyens architecturaux que nous encourageons, notre proposition pour la parcelle 65-2 répond aux enjeux ambitieux pour le nouveau quartier de Casa-Anfa tout en s’inscrivant dans la logique volumétrique pensée initialement par Reichen&Robert et Associés.

Notre proposition a pour volonté de marquer une nouvelle étape dans le processus de renouvellement de Casa-Anfa avec la création d’une vision d’avenir qui puise sa force directement du patrimoine culturel Marocain et de son expression architecturale pour s’inscrire in fine durablement dans l’imaginaire collectif de la mémoire locale. Par ce projet nous aimons imaginer que ce qui a été oublié, puisse reprendre vie sous une nouvelle forme, une nouvelle identité, fruit du puissant héritage architectural de Casablanca, intégrant d’une part les envies actuelles et les enjeux d’aujourd’hui de durabilité, de partage, de collectivité, de préservation de la biodiversité et d’autre part la nécessité de beauté, d’attractivité, de séduction, de création d’atmosphères magiques, de recherche de poésie… Ce projet sera magique !

Sur la base de ces intentions, nous avons interrogé la forme et son urbanité.
La question du positionnement des émergences en relation avec l’espace vide a été immédiate. Comment lier et instaurer le dialogue entre les futures entités de grande hauteur ? Comment bénéficier de la juste transparence entre les volumes en dégageant les vues ? Comment laisser pénétrer la lumière en cœur d’ilot et permettre à tous les logements de profiter de la meilleure orientation ? Comment garantir une juste fluidité des échanges en rez-de-chaussée tout en créant l’ambiance d’intimité nécessaire à la définition même du cœur d’ilot ? Notre proposition pour la parcelle 65-2 à l’ambition de donner une juste réponse à chacune de ces premières interrogations.