• Programme : 117 logements : Accession libre; Intermédiaires; Aidés; Sociaux; PSLA et des commerces et activités
  • Lieu : Marseille.
  • Calendrier : Concours 2021.
  • Client : Bnp Paribas Real Estate Expertise .
  • Maîtrise d'œuvre : Architectes: Hamonic+Masson & Associés et Boris Bouchet Architectes.
  • BET TCE : Qualiconsult : Bureau de contrôle; Magelan : Bureau d’étude technique; Inddigo : étude environnementale; CEC WRD : fluides/réseaux, Reliefs paysagistes.
  • BET HQE : Qualiconsult: control office; Magelan: technical design office; Inddigo: environmental study; CEC WRD: fluids/networks; Reliefs paysagistes.
  • Surface : 8551m².
  • Team : Yves Micault

Marseille, « Le cabanon idéal »

Le « cabanon idéal », va raconter une histoire sudiste, ses références topographiques, sa matérialité qui alterne la clarté du vitrage avec les motifs des carreaux de ciment, des céramiques, des grès émaillés à dominante de bleus et de verts. Ici que des matériaux bruts : la pierre, le béton, les faïences, le bois, le verre, à l’extérieur comme à l’intérieur.

La typologie particulière de ce référent de l’imaginaire collectif marseillais a guidé et construit le système narratif de notre projet. Le cabanon était avant tout une cabane de pêcheur au bord de l’eau, servant temporairement de dépôts et de rangements. Il renvoie surtout à la simplicité d’usage et à l’efficacité du plan : un séjour cuisine, une baie vitrée et un espace extérieur avec barbecue et plancha ! C’est la transposition de ce triptyque en une typologie traversante qui construit le corps principal du bâtiment collectif « Chemin de la Madrague-ville ».

Les deux ensembles collectifs le long des rues et les deux séries de duplex superposés, pensées comme des maisons de ville le long des venelles transversales sont reliés par un RDC en commun. C’est un socle composé de grandes baies, des piles ou des refends en pierres massives surmontés d’un linteau filant tout autour du projet. Il s’agit d’assurer une lecture cohérente à l’échelle du quartier tout en s’adaptant aux situations singulières de commerces, activités et logements. Au-dessus, ce sont différents registres, composés par nos deux équipes d’architectes, qui se succèdent dans l’idée d’un vocabulaire commun, celui d’une architecture de loggias, de terrasses et baies toute hauteur sur les façades Sud des collectifs, des coursives habitées le long du Boulevard de Vintimille et de volumes plus singuliers, maisons de ville colorée par les céramiques, le long des venelles ou posés sur les toits.